>>>>>>>>>>>>>

InfoSign Media

Sucette

Le bébé aime généralement téter puisque c’est la façon dont il se nourrit et se détend. Plus votre enfant avance en âge, moins ce besoin se fera sentir. Si tel n’est pas le cas, il vaut mieux privilégier l’usage d’une sucette plutôt que la succion du pouce.

Pour quelle raison ?
Il est plus simple de contrôler le moment où votre enfant s’adonnera à cette pratique. De plus, pour éviter la formation de caries, on ne doit jamais ajouter de sucre, de miel ou de sirop de maïs sur une sucette. Il est préférable que l’enfant abandonne la sucette AVANT l’âge de 3 ans. Si votre enfant persiste à vouloir sucer son pouce ou une sucette APRÈS que ses dents permanentes soient développées, des problèmes relatifs à la croissance de sa mâchoire et à la position de ses dents risquent éventuellement de survenir.

Alimentation pour des dents en santé

Les boissons et aliments sucrés que nous ingérons se transforment en acide au contact des bactéries contenues naturellement dans notre salive. C’est donc l’acide qui est responsable de la dégradation de l’émail et, éventuellement, des caries qui se forment sur nos dents.

Malheureusement, de nombreux breuvages et aliments nutritifs contiennent du sucre naturel, lequel est également nocif pour les dents. Entre autres exemples, le lait, les jus de fruits et la plupart des féculents (craquelins, biscuits de dentition, etc.) se décomposent tous en sucre. Si ces aliments restent suffisamment longtemps dans notre bouche, ceux-ci se transforment en acide. Bien entendu, vous ne pouvez bannir ces aliments de la diète de votre enfant puisque ceux-ci contiennent des vitamines et nutriments essentiels à son bon développement.

En somme, pour limiter les ravages du sucre, votre rôle consiste à demeurer à l’affût de ce que votre enfant consomme et d’encadrer la fréquence à laquelle il se brosse les dents. Pour ce faire, prenez le temps de consulter la liste des ingrédients de chaque produit avant de l’ajouter à votre panier d’épicerie.

Les aliments qui contiennent un édulcorant à base de maïs, sirop de maïs ou d’érable, de miel, de mélasse, de fructose, glucose ou de dextrose doivent être consommés avec modération. Comme les enfants raffolent des collations, privilégiez l’eau à toute autre boisson. De plus, des noix, du fromage ou des crudités représentent des en-cas très intéressants, tant pour la santé bucco-dentaire que pour la santé globale de votre enfants. Les jus de fruits, les boissons gazeuses et les sucreries doivent être offerts occasionnellement. Un bon brossage est de mise après en avoir consommé.

L’importance de la restauration dentaire

La restauration dentaire est la discipline de la dentisterie qui se consacre au remplacement de dents manquantes ou endommagées. L’objectif étant d’enjoliver le sourire du patient et de prévenir les problèmes bucco-dentaires qui risquent de survenir en absence d’intervention. Les restaurations dentaires sont d’une très grande importance puisque le fait de combler l’espace vacant empêche la migration des dents voisines. De plus, le remplacement d’une ou de plusieurs dents contribue à préserver une bonne hygiène, laquelle permet d’éliminer la plaque et d’éviter le risque d’infection. Sur le plan psychologique, la restauration dentaire permet d’améliorer l’humeur générale ainsi que la confiance en soi.

Bien entendu, le professionnel dentaire peut vous proposer plusieurs types de traitements pour remplacer vos dents manquantes, allant de la couronne à l’installation d’implants ou d’un pont. La couronne est idéale pour une dent cassée ou sérieusement affectée par une carie. Ressemblant à un petit chapeau, elle recouvre la dent abîmée, de manière à la renforcer et à améliorer l’esthétisme. Quant à l’implant, il est constitué de deux parties distinctes : la vis (tenon) et la dent artificielle. D’apparence tout à fait naturelle, l’implant offre la même sensation au niveau fonctionnel. En ce qui a trait au pont, celui-ci est fait sur mesure et permet de remplacer une ou plusieurs dents. Le pont est fixé aux dents adjacentes et une fois installé, il ressemble en tous points à une dent naturelle.

Comment choisir sa brosse à dents, son dentifrice et son rince-bouche

Maintenir une bonne fréquence de brossage et d’utilisation de la soie dentaire est certes une excellente habitude, mais encore faut-il choisir le bon matériel !

En ce qui a trait à la brosse à dents, nous conseillons la plupart du temps les poils souples, mais les patients qui souffrent de sensibilité dentaire se verront souvent prescrire une brosse à dents à poils extra souples. Les poils plus rigides conviennent exclusivement aux personnes dont les gencives sont coriaces.

D’une manière générale, les poils synthétiques sont plus doux et plus hygiéniques que les poils naturels, lesquels sont généralement trop durs, ceci risquant de blesser vos gencives.

Quant à la tête de votre brosse à dents, elle doit être relativement petite de manière à pouvoir atteindre toutes les zones dentaires. Il existe diverses formes de tête allant de la simple à l’articulée, en passant par la plus complexe, qui varie au niveau des positions et de la longueur des poils. Si vous ne connaissez pas suffisamment les spécificités de votre bouche, votre dentiste saura vous suggérer le type de brosse à dents adapté à vos besoins.

Les brosses à dents électriques sont de plus en plus en vogue. Le choix le plus judicieux est celle à tête ronde, qui exerce des rotations sur la dents. Une brosse à dents électrique doit idéalement être substituée tous les deux ans alors que la manuelle doit être jetée après trois mois d’utilisation.

En ce qui concerne le dentifrice, le premier conseil est d’opter pour une saveur que vous aimez. C’est simple, si le goût ne vous enchante pas, il y a fort à parier que vous serez moins assidu pour le brossage.

Plusieurs marques ont recours à des phrases clés pour nous inciter à nous procurer leur dentifrice.

Toutefois, il faut savoir que tout dentifrice est conçu de manière à combattre la carie puisqu’ils contribuent tous à enlever la plaque lorsque bien utilisé. La majorité des dentifrices contiennent du flurorure qui, on le sait aujourd’hui, protège l’émail contre la carie. Bien que le fluorure soit très bénéfique pour la santé dentaire des enfants, il faut s’assurer que ces derniers n’avalent pas le dentifrice pour éviter la fluorose (surdose de fluor). Cette affection est notamment responsable des petites taches blanchâtres qui se forment sur les dents. C’est pourquoi la quantité de dentifrice chez les petits de moins de six ans ne devrait pas excédée la grosseur d’un petit pois.

Il existe également des dentifrices antibactériens spécialement conçus pour les patients sujets à la gingivite. En outre, chez les sujets qui ont des dents sensibles au contact du chaud ou du froid, un dentifrice pour dents sensibles pourrait s’avérer une excellente solution pour pallier à votre problème.

Si vous pensez que l’un ou l’autre de ces produits est fait pour vous, veuillez demander conseil à votre dentiste avant l’usage.

Bien sûr, nous avons tous entendu parler des dentifrices qui prétendent blanchir les dents, mais il faut savoir que ceux-ci ne génèrent pas les mêmes résultats qu’un traitement de blanchiment. Tout comme le traitement de blanchiment en clinique dentaire, le peroxyde est utilisé, mais il n’agit qu’à titre d’abrasif pour faire briller l’émail. Sachez que ce produit ne convient à tout le monde et que certains patients (ex. : ceux qui souffrent du côlon irritable) doivent obligatoirement s’abstenir.

En terminant, si vous êtes adepte de rince-bouche, choisissez-en un qui ne contient pas d’alcool car votre bouche deviendra sèche après quelques heures. Tentez également de choisir une marque dont le sceau d’une association dentaire reconnue est apposée.

L’importance de l’examen dentaire périodique

Afin de préserver la santé de nos dents et de nos gencives, des visites régulières chez le dentiste demeurent indispensables. D’une manière générale, nous conseillons de fixer un rendez-vous tous les six mois.

L’examen de routine consiste à vérifier la présence de caries, de plaque dentaire ou de tartre au niveau des dents. La plaque dentaire est un dépôt blanchâtre qui reste collé sur la surface des dents. Principalement constituée de bactéries, celle-ci durcit et se transforme en tartre si elle n’est pas éliminée à temps. Malheureusement, rendu à ce stade, seul un professionnel dentaire peut venir à bout de le supprimer. Si vous négligez de le faire, divers problèmes menacent d’apparaître à plus ou moins longue échéance.

La seconde étape de la vérification consiste à examiner les gencives à l’aide d’un instrument qui permet d’évaluer l’espace entre les dents et les gencives. Si cet espace est minime, c’est que vos gencives se portent bien et, à l’opposé, si l’espace est plus prononcé, il y a présence d’inflammation. Bien entendu, cet examen tient compte des particularités propres à chacun des patients (habitudes alimentaires, tabagisme, caractéristiques salivaires, diabète, etc.). En outre, des tests pour dépister les cancers buccaux sont également disponibles.

L’importance du détartrage

Comme vous le savez, se brosser les dents et utiliser le fil dentaire à raison de deux fois par jour est la meilleure façon pour déloger la plaque dentaire. Or, lorsque la plaque n’est pas totalement enlevée, celle-ci durcit et devient du tartre. Malheureusement, seul un professionnel dentaire peut vous être d’un grand secours une fois ce stade franchi.

C’est après l’examen bucco-dentaire complet que l’hygiéniste procède au détartrage. Le nettoyage se fait à l’aide d’une petite curette métallique prévue à cet effet. Une fois le tartre éliminé, l’hygiéniste poursuit généralement par un polissage afin d’enlever les taches visibles sur la surface des dents. Pour ce faire, une pâte granuleuse est ajoutée sur la brossette électrique rotative. De plus, pour s’assurer que toutes les zones inter-dentaires aient été bien nettoyées, l’hygiéniste termine la séance avec la soie dentaire.

Si vous négligez les nettoyages périodiques chez le dentiste, l’halitose chronique (mauvaise haleine persistante) vous guette et, pire encore, vos gencives risquent d’être sérieusement affectées. D’ailleurs, les maladies gingivales non traitées représentent la première cause de perte dentaire chez les plus de 35 ans.

Sensibilité dentinaire

La sensibilité dentaire est l’inconfort ressenti lorsque vous mastiquez des aliments ou breuvages chauds ou froids. Cette douleur provient de la rétraction ou la perte de la gencive qui entoure la dent. Dans ces deux cas, la racine dentaire est exposée, ce qui rend la dent plus sensible.

En vue de vous prémunir contre la sensibilité dentaire, il est conseillé d’utiliser une brosse à dents à poils souples et d’opter pour un dentifrice prévu à cet effet. De plus, lors de vos deux brossages quotidiens, prenez toujours soin de nettoyer délicatement la jonction de la dent et la gencive pour supprimer toute trace de plaque dentaire. L’usage de la soie dentaire vous aidera à enlever l’excédent.

Les aliments et breuvages acides tels que les jus de fruits, les boissons gazeuses ainsi que tous les agrumes sont particulièrement agressifs pour les dents. Il vaut donc mieux limiter leur consommation. Si la douleur persiste, nous vous suggérons de demander conseil à notre personnel. Il nous fera plaisir de vous orienter vers une solution adaptée à votre situation.

L’hygiène buccodentaire chez les enfants de moins de 2 ans

Il est important de savoir que notre dentition primaire est complètement formée dès la naissance. Les dents primaires sont simplement dissimulées sous les gencives, pour commencer à pousser vers l’âge de six mois et terminer leur éruption vers environ trois ans. Bien entendu, jouir d’une dentition saine commence par des gencives en santé. C’est pourquoi les parents doivent respecter certaines règles d’hygiène bucco-dentaire chez leur enfant.

De la naissance vers l’âge de six mois, il suffit de frotter doucement les gencives de votre poupon à l’aide d’une serviette humide après chaque tétée. Ceci permettra d’enlever la pellicule collante (plaque), laquelle abîme les dents. Lorsque les dents commencent à poindre, vous n’avez qu’à les nettoyer à l’aide d’une brosse à dents à poils souples. La quantité de dentifrice doit se limiter à la taille d’un petit pois et vous devez vous assurer que votre enfant expulse le tout après le brossage.

La première visite chez le dentiste doit idéalement avoir lieu avant le premier anniversaire de l’enfant. Les consultations subséquentes doivent avoir lieu tous les 6 mois.

Chirurgie mineure

  1. Suivant une procédure chirurgicale, une enflure ainsi que des contusions au visage peuvent s’ensuivre. Ceci est tout à fait normal. Appliquez un sac de glace sur la région environ 15 minutes toutes les heures pour la première journée, pour diminuer l’enflure. Cette enflure devrait diminuer après environ 4 jours, mais peut persister jusqu’à 7 à 10 jours. Si une fois disparue, l’enflure revenait, communiquez avec nous.
  2. Prenez des repas légers durant les premiers jours, ex. : yogourt, soupe, boissons laitières, etc., puis passez à un régime alimentaire plus normal. Évitez les aliments chauds et n’utilisez pas de paille la première journée pour ne pas provoquer de saignement.
  3. Reposez-vous le reste de la journée de votre opération, en tenant votre tête légèrement élevée.
  4. Évitez de fumer.
  5. Il est normal de saigner un peu au cours des premières 24 à 48 heures. Si le saignement est abondant, utilisez des carrés de gaze pliés en quatre et appliquez une pression ferme à la région du saignement en mordant la gaze pendant 20 minutes. Ne crachez pas le jour de la chirurgie puisque cela favorise le saignement.
  6. Au besoin, prenez les médicaments prescrits pour soulager la douleur. S’il s’agit d’une chirurgie mineure, vous pouvez prendre des ibuprofène ou acétaminophène pour les prochaines journées.

Chirurgie implant

  1. Prenez vos médicaments tel que prescrit.
  2. Ne pas toucher le site de l’intervention avec les doigts ou la langue.
  3. Ne pas s’étendre ou dormir sans placer la tête sur un oreiller pour les 24 premières heures.
  4. Ne pas rincer la bouche pour la première journée.
  5. Il est normal que la salive soit teintée de sang les 24 premières heures.
  6. Appliquez un sac de glace entouré d’une serviette humide 15 minutes toutes les heures la première journée.
  7. Restreindre votre alimentation à une diète molle (aucune mastication la première journée). Par la suite, vous ne devez pas mastiquer au niveau du site chirurgical pour les prochains mois.
  8. Nettoyez le site opéré avec le rince-bouche fourni et un Q-tip 3 à 4 fois la première journée. Vous devez utiliser ce même produit pour rincer votre bouche les prochaines journées.
  9. Reposez-vous la première journée et évitez le surmenage par la suite.
  10. Ne pas fumer.
  11. Une enflure peut se produire, elle diminuera à partir de la quatrième journée.
  12. L’apparition d’ecchymoses peut se produire, ceci est normal. Le tout rentrera dans l’ordre dans 2 semaines environ.
  13. Les points de suture sont résorbables. Ceux qui sont encore présents après 2 semaines seront retirés lors du rendez-vous de contrôle.
  14. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour toutes questions.